sport

EN DIRECT – Zelensky demande à Macron de ne pas accepter les athlètes russes aux JO-2024 de Paris

EN DIRECT – Zelensky demande à Macron de ne pas accepter les athlètes russes aux JO-2024 de Paris

EN DIRECT – Zelensky demande à Macron de ne pas accepter les athlètes russes aux JO-2024 de Paris

Table of Contents

Deux Britanniques tués en Ukraine lors d’une “évacuation humanitaire” de Soledar

Deux Britanniques partis comme volontaires en Ukraine ont été tués alors qu’ils tentaient une “évacuation sanitaire” de la ville de Soledar, théâtre d’intense affrontements entre forces russes et ukrainiennes, a annoncé la famille de l’un d’eux mardi.

“C’est avec une grande tristesse que nous annonçons que notre bien-aimé Chrissy a été tué au côté de son collègue Andrew Bagshaw alors qu’ils tentaient une évacuation humanitaire de Soledar, à l’est de l’Ukraine”, a indiqué la famille de Christopher Parry dans une déclaration transmise par le ministère britannique des Affaires étrangères.

“Il n’avait pas pu s’empêcher de se rendre en Ukraine en mars au moment le plus sombre au début de l’invasion russe pour aider ceux qui en avaient le plus besoin, sauvant plus de 400 vies et de nombreux animaux abandonnés” a-t-elle ajouté.

Volodymyr Zelensky demande à Emmanuel Macron de ne pas accepter les athlètes russes aux JO 2024 de Paris

Les athlètes russes ne doivent pas pouvoir participer aux Jeux olympiques de Paris en 2024, a demandé Volodymyr Zelensky à son homologue français Emmanuel Macron.

“J’ai particulièrement insisté sur le fait que les athlètes russes ne doivent pas avoir leur place aux JO de Paris”, a déclaré sur Telegram le président ukrainien à l’issue d’un entretien téléphonique avec le chef de l’Etat français.

Le chef de Wagner demande des protections juridiques pour les mercenaires qui combattent en Ukraine

Le chef de la société militaire privée Wagner a demandé ce mardi à la Douma russe de mettre en place des protections pour les volontaires et les condamnés qui combattent en tant que mercenaires de Wagner en Ukraine, rapporte CNN.

“Certains médias recherchent délibérément des informations négatives sur les volontaires, y compris les anciens prisonniers, et publient des documents qui dépeignent les défenseurs de la Russie – des personnes qui donnent leur vie pour nous – sous un mauvais jour, les vilipendant comme des méchants et des criminels”, a déclaré Evgueni Prigojine.

Il a déclaré qu’il était nécessaire d’interdire les publications “de nature négative et toute critique des participants à l’opération militaire spéciale, ainsi que les informations sur leurs délits passés.”

25 morts dans la région frontalière russe de Belgorod depuis le début de l’offensive

Vingt-cinq personnes ont été tuées et près de 100 autres blessées dans des frappes ukrainiennes sur la région frontalière russe de Belgorod depuis le début de l’intervention militaire de Moscou en Ukraine, a annoncé mardi son gouverneur.

“L’Ukraine, l’ennemi, bombarde des villages pacifiques. Nous avons 25 personnes tuées et 96 blessées”, a déclaré Viatcheslav Gladkov au président Vladimir Poutine, lors d’un entretien diffusé à la télévision publique russe.

C’est la première fois en onze mois qu’un bilan de victimes pour une région est donné officiellement par les autorités russes.

L’horloge de l’apocalypse jamais aussi proche de minuit notamment en raison de la guerre en Ukraine

Il est minuit moins 90 secondes et cela signifie que l’humanité n’a jamais été aussi proche d’un cataclysme planétaire: c’est ce qu’a annoncé mardi, en citant notamment la guerre en Ukraine, le groupe de scientifiques gérant l’horloge de l’apocalypse, qui surveille non pas le temps mais la fin des temps.

Le “Bulletin of the Atomic Scientists”, chargé de ce projet symbolique depuis 1947, a dévoilé lors d’une conférence de presse à Washington son nouvel horaire, censé mesurer l’imminence d’une catastrophe mondiale.

Il a été avancé de 10 secondes et marque désormais minuit moins 90 secondes, se rapprochant de minuit, l’heure fatidique que les scientifiques espèrent ne jamais voir atteinte. C’est un record depuis sa création.

“Impossible et non rentable”: la Russie ne prévoit pas de reconstruire l’usine d’Azovstal à Marioupol

Moscou ne prévoit pas de reconstruire l’aciérie d’Azovstal à Marioupol, qui a été le théâtre de bombardements intensifs au cours des premières semaines de l’invasion russe de l’Ukraine.

Selon une information de l’agence de presse russe Tass rapporté par le Guardian, le ministère russe de la Construction a fait savoir que cette hypothèse serait “impossible et non rentable”.

L’usine a fait face à de violents bombardements alors que des milliers de personnes se sont réfugiées et beaucoup ont été tuées – bien que les bilans humains diffèrent selon le belligérant.

La Finlande suggère d’entraîner l’armée ukrainienne sur le char de combat Leopard 2

Le président finlandais, en visite surprise à Kiev, a suggéré mardi d’utiliser les importantes capacités de son pays pour entraîner des soldats ukrainiens sur le char de combat Leopard 2, réclamé avec insistance par l’Ukraine à plusieurs pays européens dont l’Allemagne.

Dans le cadre de la discussion en cours en Europe sur l’hypothèse d’envoyer des chars de plusieurs pays, “il y a plusieurs possibilités sur le rôle de la Finlande”, a déclaré le président Sauli Niinistö lors d’une conférence de presse son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, en promettant qu’Helsinki serait “constructif”.

“Nous avons parlé de créer une plateforme séparée pour renforcer l’Ukraine en blindés, notamment des chars. Je suis très heureux que la Finlande y prenne sa place appropriée”, a affirmé le chef d’Etat ukrainien.

La Pologne demandera à l’Union européenne de rembourser les chars qu’elle enverra à l’Ukraine

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a déclaré dans une interview pour chaîne de télévision TVN que son pays demanderait que chaque char Leopard 2 que la Pologne pourrait envoyer à l’Ukraine soit remboursé par l’Union européenne, selon CNN.

Il a déclaré à cette occasion que cette demande sera “un autre test de la bonne volonté de l’Union européenne”, et a ajouté qu’il espère qu’elle sera acceptée.

Chars Leopard: la Pologne espère “une réponse rapide” de l’Allemagne, Berlin prendra une décision “très bientôt”

La Pologne espère “une réponse rapide” de la part de l’Allemagne pour pouvoir livrer des chars Leopard à l’Ukraine, a déclaré le Premier ministre polonais.

“J’espère que cette réponse des Allemands viendra rapidement cette fois, parce que les Allemands tardent, tergiversent, agissent d’une manière difficile à comprendre”, a dit Mateusz Morawiecki à la presse.

De son côté, le ministère de la Défense allemand a affirmé que Berlin prendrait une décision “très bientôt”, rapporte CNN.

L’Ukraine espère obtenir une centaine de chars Leopard, une fois que l’Allemagne aura donné son accord

Douze pays ont accepté de fournir à l’Ukraine une centaine de chars Leopard 2 si le gouvernement allemand donne son accord, a affirmé à ABC News un haut fonctionnaire ukrainien.

Selon cette même source, ces accords ont été conclus lors du sommet de vendredi à la base aérienne américaine de Ramstein en Allemagne, au cours duquel les nations alliées ont discuté du soutien militaire à l’Ukraine.

En tant que pays où ce matériel militaire est fabriqué, l’Allemagne doit approuver la licence d’exportation si les pays veulent fournir certains de leurs chars à une nation tierce, comme l’Ukraine.

Plus d’informations ici.

L’ex-mercenaire fuyard du groupe Wagner est interrogé par la police norvégienne

La police norvégienne a commencé à interroger un ancien commandant du groupe paramilitaire russe Wagner, qui s’est récemment réfugié en Norvège, au sujet de son séjour en Ukraine, a annoncé la police ce mardi. Elle a toutefois affirmé qu’elle ne donnerait pas de détails à ce stade.

Andrei Medvedev s’est enfui en Norvège il y a environ dix jours et a été arrêté lundi par la police de l’immigration en raison d’un “désaccord” sur les mesures prises pour assurer sa sécurité.

Il a déclaré qu’il craignait pour sa vie après avoir été témoin de meurtres et mauvais traitements infligés à des prisonniers russes amenés sur la ligne de front en Ukraine pour combattre aux côtés de Wagner.

Une vague de limogeage sur fond de corruption parmi les officiels ukrainiens

Cinq gouverneurs régionaux et quatre vice-ministres ont été démis de leurs fonctions en Ukraine, a annoncé le gouvernement mardi après un scandale de corruption présumé dans l’armée, en pleine invasion russe du pays.

Le président Volodymyr Zelensky avait évoqué ce sujet dimanche soir, annonçant alors vouloir envoyer un “signal à tous ceux dont les actes ou le comportement violent le principe de justice.”

Selon Taras Melnytchouk, représentant du gouvernement auprès du Parlement, les gouverneurs des régions de Dnipropetrovsk (centre), Zaporijjia (sud), Soumy (nord), Kherson (sud) et de la capitale Kiev vont quitter leurs postes. Le vice-ministre de la Défense, celui de la Politique sociale et deux vice-ministres du Développement territorial ont déjà été limogés.

Le vice-président de la Douma russe prend pour cible la France et l’Union européenne

Invité sur BFMTV mardi soir, Piotr Tolstoï, l’un des vice-présidents de la Douma, la chambre basse du parlement russe, s’est montré véhément vis-à-vis de la position de la France et de l’Union européenne dans le conflit en Ukraine.

“Bien sûr, la France pour nous c’est un ennemi”, a-t-il notamment asséné.

Il estime que “la France mène contre mon pays une guerre économique depuis déjà huit ans et la France fournit aux Ukrainiens des matériaux militaires”.

Piotr Tolstoï, vice-président de la Douma russe, le 23 janvier 2023 sur BFMTV © BFMTV

“Les combats qui se déroulent prouvent que la solidarité européenne amène des morts. À cause de votre aide, la guerre dure déjà depuis un an”, a également martelé Piotr Tolstoï sur notre antenne.

>> Nos articles complets sur la relation franco-russe et sur le rôle des alliés européens dans le conflit en Ukraine.

La Biélorussie affirme avoir reçu un proposition de pacte de non-agression de la part de l’Ukraine

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko, allié de Vladimir Poutine, a affirmé lors d’une réunion ce mardi que Kiev lui avait soumis une proposition de pacte de non-agression, selon l’agence de presse officielle biélorusse.

La possibilité d’une implication de la Biélorussie, seule alliée de la Russie en Europe, dans l’invasion de l’Ukraine inquiète cette dernière et la communauté internationale.

Alexandre Loukachenko estime que cette demande présumée est en contradiction avec les tentatives de la nation envahie de renforcer son armement – notamment en chars allemands Leopard 2 – grâce à l’appui de ses partenaires. “Je ne sais pas pourquoi les Ukrainiens font ça”, s’est ainsi interrogé le président biélorusse.

Le Kremlin juge que des livraisons de tanks allemands à l’Ukraine n’augureraient “rien de bon”

Des livraisons à Kiev de chars de fabrication allemande Leopoard n’augureraient “rien de bon”, a prévenu ce mardi le Kremlin, au moment où la pression s’accroit sur Berlin pour autoriser l’envoi de ces blindés en Ukraine.

“De telles livraisons n’apporteront rien de bon à la relation” russo-allemande, a estimé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Il a également jugé qu’une telle décision “laisserait une trace indélébile”.

La Pologne a demandé à l’Allemagne l’autorisation pour livrer des Leopard en Ukraine

Le ministre polonais de la Défense a annoncé mardi avoir demandé à l’Allemagne son accord pour pouvoir envoyer des chars Leopard à l’Ukraine.

“L’Allemagne a déjà reçu notre demande d’accepter le transfert de chars Leopard 2 à l’Ukraine”, a déclaré Mariusz Blaszczak sur Twitter.

Il a également lancé un appel à Berlin à se joindre “à la coalition de pays soutenant l’Ukraine avec des chars Leopard 2”.

L’Allemagne encourage les alliés à former des Ukrainiens à la maîtrise des chars Leopard

Le ministre allemand de la Défense Boris Pistorius a déclaré mardi que les pays alliés de l’Ukraine possédant des chars lourds Leopard pouvaient commencer à former des troupes ukrainiennes à leur utilisation, même si l’Allemagne n’a pas encore donné son aval à leur livraison à Kiev.

“J’ai expressément encouragé les pays partenaires qui ont des chars Leopard prêts à être déployés à entraîner les forces ukrainiennes sur ces chars”, a déclaré le ministre.

Il participait ce lundi à une conférence de presse à Berlin avec Jens Stoltenberg, le chef de l’Otan.

>> Notre article complet est à lire ici.

Bonjour à tous!

Bonjour et bienvenue dans ce live consacré à la situation en Ukraine. Le conflit a débuté depuis 334 jours, ce mardi 24 novembre.

#DIRECT #Zelensky #demande #Macron #pas #accepter #les #athlètes #russes #aux #JO2024 #Paris

Related Articles

Back to top button